ENCORE UN AUTRE 7 AVRIL

C’est un nouveau jour qui se lève sur le monde. Un jour ordinaire pour certains, mais pas pour les Rwandais. Il y a exactement 24 ans débutait (officiellement) le génocide des Tutsis au Rwanda.  Mais 24 ans après, personne d’autre que les Rwandais, ne veut s’en souvenir.

Plusieurs Africains ignorent le bilan de ce génocide qui a pourtant fait plus d’un million de morts. Plusieurs interrogations demeurent, notamment sur la responsabilité de certaines puissances occidentales. Trop d’orphelins se demandent encore pourquoi leurs parents, pourquoi eux. Et nous, africains, non-rwandais, que faisons-nous ?

Nous commémorions le 50ème anniversaire du décès de Martin Luther King hier, mais nous laissons nos frères Rwandais pleurer seuls leurs morts, chercher seuls la vérité sur ce qui s’est passé, et se battre seuls contre les responsables de ce génocide. Nous ne cherchons pas à savoir pourquoi les massacres ont duré trois mois, et nous oublions que ça n’arrive pas qu’aux autres.

Aujourd’hui, 7 Avril 2018 encore, les Tutsis sont seuls, comme ils l’étaient il y a 24 ans. Aujourd’hui encore, beaucoup de questions restent sans réponses.

Commémorer le Génocide des Tutsis au Rwanda c’est se battre pour la dignité des Africains. Racontez leur histoire c’est contribuer au respect des « noirs » sur terre. C’est dire au monde, que l’on ne peut pas tuer des enfants africains, et évacuer des chiens. Comme si la vie d’un enfant Africain valait moins que celle d’un animal ; comme si nous Africains, n’étions que des cafards.

Aujourd’hui, il ne suffit pas que de faire une publication sur les réseaux sociaux pour accompagner nos frères Rwandais. Un génocide n’est pas un simple assassinat et nous ne pouvons pas juste le banaliser.

24 ans après, il convient de se demander quelles actions nous, africains, pouvons poser au quotidien pour être traités comme des êtres humains. Pour que nos peines et nos luttes cessent enfin. Pour que même si nous n’avons pas toujours droit à la justice, nous ayons au moins droit à la vérité ; pas seulement sur le Génocide des Tutsis, mais sur l’origine de tous les conflits en Afrique, de la République Démocratique du Congo à la Libye.

Encore un autre 7 avril, pour faire plus, pour la cause Africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 7 = 2