KEBE HOME : QUAND L’HÉRITAGE AFRICAIN SE MÊLE À L’ARCHITECTURE D’INTÉRIEUR

Manuela Kamadjou

Au cours de la dernière décennie, l’architecture et le design d’intérieur ont le vent en poupe en Afrique. Au-delà d’une
tendance, il s’agit d’une réelle révolution du secteur et de tous les métiers qui gravitent autour. De plus en plus de jeunes
architectes de formation ou non, se lancent dans une aventure de promotion du savoir-faire, du savoir-être et de la riche et
dense diversité culturelle du continent. Parmi eux, une Camerounaise, Manuela Kamadjou, que pourtant rien ne prédestinait
à une carrière dans l’architecture d’intérieur. Promise à une riche carrière dans la finance en France, Manuela tente le pari
du retour au bercail en 2015. Après s’être démarquée dans l’industrie de la cosmétique au sein de Biopharma – qu’on ne
présente plus – elle va entreprendre de « changer de vie » en se lançant dans le design et l’architecture d’intérieur en créant
Kebe Home. En allant puiser dans ses racines, la fondatrice souhaite mettre en avant la diversité de ses origines.

 

LES MATERIAUX…

La nature est riche à l’infini, généreuse sans jamais compter. Les créatifs s’inspirent de tout ce qui les entourent pour embellir nos espaces de vie. Bien sûr chacun a eu ou aura son heure de gloire ; pour l’instant le bois dicte sa loi, le cuir et le fer se font princes et le tissu africain continue sa montée des marches de la gloire. Mais pourquoi le bois ? Selon Manuella, « c’est le plus accessible à la fois en quantité mais en qualité dans notre zone géographique. C’est aussi le plus demandé sur le marché pour la confection des meubles. Le bois fait partie de notre patrimoine et ma mission première est de donner vie et envie à notre héritage culturel. Certes j’essaie de toucher à tout, du cuir, du fer, du métal pour répondre à toutes les demandes et diversifier l’offre. Mais le bois reste pour l’instant la matière principale de mes créations, surtout que localement, c’est ce que les artisans maîtrisent le mieux« 

LES ARTISANS LAOCAUX…

Parlons justement de ces artisans, ceux qui exécutent et matérialisent les idées, Manuela s’est faite leur ambassadrice afin de leur donner plus de visibilité. Il faut dire qu’ils n’ont pas souvent joui d’une bonne presse et les raisons sont légion. En effet, la fondatrice de Kebe Home nous confie que « le véritable problème des artisans locaux est le manque de formation. Moi j’ai dû faire plusieurs formations à l’étranger. Ce sont mes connaissances que je transmets à ceux qui travaillent avec moi afin qu’ils ou elles perfectionnent leurs techniques de travail. C’est ce qui me permet de produire un travail de qualité en travaillant avec les locaux« .

Elle précise également qu’ »il y a aussi le matériel de travail et dans notre cas il s’agit principalement du bois. Les clients veulent un travail bien fait dans un délai très court. Lorsqu’on travaille avec du bois, il faut le sécher et cela prend beaucoup de temps. Les artisans travaillent à la tâche, ils n’ont pas la capacité de commander le bois en gros et de l’entretenir convenablement. C’est autant de réalités qui font que leur travail est très souvent biaisé« . Il faut aussi ajouter à cela le pouvoir d’achat de la population moyenne. Combien sont prêts à mettre le prix réel pour un produit de qualité supérieure ? Très peu en réalité. Alors, les artisans adaptent leurs offres au portefeuille de la clientèle.

 

UN MARCHÉENCORE SÉLECTIF ?L’architecture et le design d’intérieur restent encore un luxe réservé aux personnes d’une certaine classe sociale dans les consciences africaines. Il faut dire que les premiers à s’y aventurer n’allaient pas avec le dos de la cuillère concernant les prix. Pourtant, de plus en plus, la classe moyenne veut s’offrir ce « luxe ». Les acteurs du domaine l’ont bien compris et s’adaptent en conséquence « Aujourd’hui tout le monde peut s’offrir un designer d’intérieur, pour le confort qui va avec, ça en vaut la peine. A Kebe home, le prix dépend du service mais le minimum à  débourser est de 150.000 FCFA« .

 

KEBE HOME.

Le laboratoire créatif de Manuela est un mélange d’élégance, de simplicité et de richesse africaine offrant un confort unique. La designer mise sur la simplicité des éléments pour faire ressortir toute leur beauté. D’ailleurs, Kebe veut dire simplicité chez les Bangou, tribu dont Manuela Kamadjou est issue. Kebe, c’est un ensemble de finitions raffinées et de techniques européennes qui se mêlent savamment aux traditions africaines. À l’origine de cet espace épuré, un désir de création inassouvi : Mon employeur précédent me demandait de déléguer la partie créative à d’autres personnes et quelque part j’en souffrais un peu. Pour continuer de nourrir mon esprit créatif, je me suis imaginée un box qui serait mon laboratoire de création. J’ai commencé à faire du design d’intérieur comme un hobby, une activité récréative. Mes créations plaisaient beaucoup à mes proches qui ont commencé
petit à petit à me confier le design de leurs espaces. Au début, j’étais uniquement dans la conception. Puis un jour, j’ai eu mon premier client, un étranger, comme par hasard sur une recommandation d’un proche : c’était la première fois que je devais à la fois concevoir et réaliser nous confie-t-elle. Loin d’être un coup de chance, ce premier projet va véritablement impulser l’envie de faire vivre sa créativité de façon permanente.

 

ELLE A CHUTÉ…

C’est après 7 années auprès du géant Biopharma, que Manuela décide de suivre sa voie en prenant la décision de se consacrer entièrement à son laboratoire de création. Ses raisons : « Mon fils a hérité de ma créativité et je voulais qu’il puisse garder cette flamme et la nourrir. Après réflexion, j’ai choisi de faire quelque chose de différent mais où je me retrouve entièrement. J’ai su que j’avais pris une décision audacieuse lorsqu’on m’a dit que j’avais chuté. Mais l’avis des autres importait peu : je comptais bien relever le défi». Depuis 2019, Kebe Home n’a cessé de surprendre par ses créations dans lesquelles tous se retrouvent. Aujourd’hui, la maison s’agrandit en proposant aux clients d’autres produits : « Nous travaillons sur une gamme de produits qui verra bientôt le jour. Nous essayons autant que se peut d’être à l’écoute des besoins des clients, du marché et d’y apporter des solutions » explique Manuela Kamadjou.

 

Après le succès de la collection Résonance qui a particulièrement captivé le public, ou de celui des collections Nomad et The Cook & Back, mettant en avant la richesse et l’authenticité de l’Afrique dans un cadre élégant et luxueux, Kebe Home s’impose désormais comme le laboratoire de fabrication du confort dans la simplicité tout en respectant les règles de l’élégance.

 

 

More from Nadia Ed
AFRICAN PUZZLE : « NOUS DEVONS LAISSER EN HÉRITAGE UNE SOLUTION NUMÉRIQUE UTILE AUX GÉNÉRATIONS À VENIR »
C’est l’aboutissement du combat de deux camerounaises vivant en France et engagées...
Read More
Join the Conversation

1 Comment

  1. says: GRACE

    Très contente de lire cet article sur KEBE HOME. Ravie d’avoir de tels produits à notre disposition en Afrique. Envoyez moi tout ce que vous voulez pour que je puisse également le partager sur mes pages de réseaux sociaux pour contribuer à vous faire connaître et découvrir sur notre continent.
    Vous êtes Top Top Top, très belle idée et initiative.
    J’ai pu apporter des réponses à des questions que je me suis toujours posée dans ma tête concernant l’exploitation du bois dans nos pays africains. Merci KEBE HOME

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *