LES PENSÉES DE PRADA MYRIAM AYANGMA

Prada Myriam AYANGMA est une spécialiste du marketing et de la publicité avec une grande expérience dans le branding
des marques de boissons. Titulaire d’un master en management des marques de l’INSEEC de Paris, elle va déposer ses
valises au Cameroun en 2010. Après 9 années au sein de la célèbre SABC où elle va faire ses armes, elle intègre BVS en
2019 en tant que Country Manager/chef de marché en charge des vins, jus plats et spiritueux. En parallèle de sa carrière
professionnelle, Prada AYANGMA est une touche à tout et une entrepreneure audacieuse. Elle va d’abord mettre sur pied
une société de placement de personnel de maison pour les particuliers de 2014 à 2019 puis, elle va développer sa créativité
dans la confection d’articles en wax avant de revenir à son premier amour en créant BCBG Agency, une agence spécialisée
en marketing, conseil en image et communication. Le cœur sur la main, elle n’hésite pas à donner aux nécessiteux et aux
défavorisés de la vie convaincue de ce que « même dans nos malheurs, nous avons encore plus de chances que d’autres ».

Pas besoin de le crier mais juste en le murmurant, on a l’impression que tout seul il fait écho, s’amplifie et résonne dans les esprits de tous ceux qui l’ont entendu, comme un mystère bienveillant qu’on a envie d’explorer. C’est une introduction assez poétique vous me direz. Revenons donc sur terre pour décortiquer et comprendre quelle est la signification réelle de mon mot magique. Le dictionnaire Larousse définit l’audace en ces termes : « Hardiesse qui ne connaît ni obstacle ni limite ; courage ». Je dois avouer que je ne trouve pas la hardiesse très glamour, donc je repars à la pêche aux infos. Je découvre alors « Tendance à oser les actions difficiles, hardiesse ». Bon décidément hardiesse ne veut pas me lâcher…

Alors qu’est-ce c’est une personne audacieuse ?

Avoir de l’audace, c’est faire preuve de courage et dépasser les limites conventionnellement imposées par la société. Quelqu’un qui a de l’audace est donc généralement une personne qui dérange, car elle bouscule les conventions et ne se laisse pas restreindre par elles. Une personne audacieuse force l’admiration et le respect ou le mépris… Mais peu importe où on se place cela ne laisse pas de marbre ! Une personne audacieuse est un super héros des temps modernes. Moi je fonds littéralement, toute dégoulinante d’admiration et d’envie. Oui d’envie ! Car je rêve de me draper de l’armure « Audace » et aller à la conquête du monde. La mode actuelle axée sur le développement personnel nous force presqu’à lire des articles sur l’estime de soi, le courage d’affronter, oser l’optimisme, oser l’audace … avec un fort relais de portraits et parcours de personnes brillantissimes! J’en arrive presqu’à me demander, « comment moi qui n’arrive pas à traverser la route seule, vais-je réussir à faire preuve d’audace et affronter les obstacles? Moi pour qui ouvrir une boîte de sardines est un challenge?

Comment vais-je réussir à révolutionner le monde? A marquer de mon empreinte le Panthéon de l’audace ? Comment avoir ma photo dans le hit-parade des célèbres audacieux ?

Désillusion, panique à bord, rétropédalage… Moi, une adepte de la routine, flemmarde désespérée et désespérante, comment vais-je faire pour passer du côté des super héros ou plutôt héroïnes ? Oui oser l’audace demande un courage inouï, un petit penchant suicidaire, car regarder les autres en se disant « je n’ai pas peur » n’est pas une mince affaire. Mais vous n’en croirez pas vos oreilles (ou plutôt vos yeux): pour 2023, j’ai décidé d’oser l’audace. Fatiguée de voir que ça n’arrive qu’aux
autres, fatiguée d’avoir le sentiment qu’ils ont une vie palpitante pendant que moi je végète à tourner en rond.

J’ai décidé que je vais oser de nouvelles petites choses chaque jour. Oser porter la fameuse tenue trop sexy au fond du placard (qu’on n’assume pas), aussi porter les talons ultra haut en mode escort girl ou encore oser se couper les cheveux et faire une couleur différente (tant pis si ma fille me renie et ne veut plus que j’aille la chercher à l’école !). Je sais, ça ne révolutionne pas la planète, mais ça va changer MON monde à moi et c’est déjà pas mal!
Après tout Rome ne sait pas construite en un jour!! Donc tous les petits
pas comptent !!

Prada Myriam Ayangma par Peter Bille

Alors pour 2023, oui à l’audace, oui à notre définition et appropriation individuelle de ce mot. A bas les complexes ! Bye bye la peur ; cette chose qui veut toujours s’immiscer dans nos vies sans y avoir été conviée. Être audacieux n’est pas forcément d’avoir trouvé le moyen de planter le macabo sur Mars, ni d’avoir des projets d’ingénieurs surdoués. Être audacieux, c’est surtout pouvoir aller parler à quelqu’un pour lui dire qu’on adore son projet et qu’on voudrait y travailler!! Ou encore se mettre en avant et prendre la parole en public. Donc oui je n’oserai peut-être pas (encore) aller postuler à la NASA, mais je vais oser faire quelque chose de différent, aller à des endroits différents et si j’en ressors indemne, essayer encore plus de choses. Parce qu’en réalité, l’audace n’est pas pour plaire ni impressionner les autres, mais un cadeau qu’on devrait pouvoir s’offrir à soi-même. Un état d’esprit à transmettre et cultiver auprès de nos enfants, nos familles. Nous sommes toutes des super héroïnes de l’ombre ; alors pourquoi ne pas le montrer et l’assumer. L’audace consiste à assumer de penser, dire, faire quelque chose de différent, d’inhabituel pour nous ou notre classe sociale. Tant pis si quelqu’un d’autre fait ou faisait déjà la même chose dans son pays, son village, ou sa maison. L’essentiel, c’est d’oser à son niveau. Ce n’est pas une compétition ! Donc en 2023, ma meilleure résolution est d’assumer mon grain de folie. Alors mon entourage est prévenu : pas de questions « qu’est ce qui t’ar-
rive? Mais pourquoi ? Tu es sûre ?». Ne me contaminez pas vos craintes et angoisses ; j’en ai déjà assez. A la question de savoir si je suis sûre, la réponse est «non je ne le suis pas, mais je me lance » J’ai choisi le clan des audacieuses joyeuses. Alors vous me rejoignez ou pas?

Ah oui j’ai manqué de politesse et je ne me suis pas présentée au début… Je m’excuse.

Une légende dit qu’on pardonne presque tout aux audacieuses. !! Disons que je suis Miss Hardiesse (obligé de la ressortir) ou plus simplement Lady P.

Written By
More from IA Team
LE RECRUTEMENT EN LIGNE BY JOBTODAY
    Devenue incontournable dans le domaine du recrutement virtuel, JobToDay organise...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *