ANGE NGO MBAYEN MALANGUE LA PERSÉVÉRANTE ENTREPRENEURE QUI NE CESSE DE SE RÉINVENTER

Son nom est bien connu dans le domaine de la beauté au Cameroun. Ange MBAYEN est à la tête de la marque de maquillage BOLD, première marque de maquillage premium made in Cameroon. En quelques années, elle a su séduire des consomma-trices en Afrique et sur les autres continents, tout cela en mettant en œuvre la Bold Académie, au sein de laquelle elle a formé une quarantaine de Make Up Artist (maquilleuses). Entrepreneure dans l’âme, Ange MBAYEN a fait de l’industrie de la beauté
son terrain de jeu en diversifiant l’expérience offerte aux clientes. En plus de la Bold Académie, elle a mis en place le Beauty
Bar espace spécifiquement destiné au maquillage. Avec des partenaires, elle a également ouvert un centre de bien être
appelé Le Loft. Et comme pour digitaliser l’expérience beauté, elle a créé le Beauty Hub une application mobile. Mais c’est
surtout sa nouvelle série, The Boldies, une ode à l’amitié et aux valeurs que défend la marque BOLD, qui a su clore l’année
des cinéphiles en beauté. A la découverte d’Ange Ngo Mbayen Malangue, une sérial entrepreneure qui ne recule devant rien.

Cameroon is calling…
Tout part d’une volonté de révolutionner le secteur de la beauté camerounaise. Objectif : mettre sur pied une marque de qualité supérieure, assez premium pour séduire l’élite et assez camerounaise pour s’imposer dans les trousses à maquillage de toutes les femmes. Cette envie, Ange la partage avec deux de ses « essentielles » Audrey Mouangue et Isma Henani avec qui elle cofonde la marque en 2015. A ce moment-là, Ange ignore encore que pour aller jusqu’au bout de ce projet, elle va devoir prendre
une décision osée à laquelle elle n’avait pas songé jusqu’alors : renter s’implanter au Cameroun.

Bold & LBB
Une fois la marque lancée, Ange, Audrey et Isma comprennent qu’il va falloir donner des visages à leurs produits. Pour atteindre leur cible, ces visages devront être reconnaissable à travers toute l’Afrique, et proclamer haut et fort les bienfaits de la marque. Parmi ces visages, Didi Stone Olomidé et Coco Emilia qui participeront au lancement de la marque.
D’après Ange Mbayen, cette stratégie qui a porté ses fruits : « On avait choisi cette stratégie pour assurer la visibilité de BOLD. Vu qu’il s’agissait d’une nouvelle marque de maquillage, il était important de se faire connaitre. Le retour sur investissement n’est pas venu immédiatement. Nous l’avons ressenti bien plus tard. L’une des personnalités qui nous a le plus aidées à faire échos c’est Coco Emilia. Bien que la campagne avec elle n’ait pas eu l’impact immédiat attendu, nous en avons ressenti le poids lors d’un déplacement à Abidjan. On exposait aux côtés de plusieurs marques de renommée internationale comme l’Oréal et tous ceux qui arrivaient à notre stand disaient à tort « Ah oui c’est la marque de Coco Emilia ». Nous avons, en une semaine,
fait le chiffre d’affaires d’un mois, parce que tout le monde voulait s’offrir un produit Bold « .

Ange Mbayen

Après des débuts retentissants, l’entreprise traverse une zone de turbulence. Alors que le Beauty Bar a le vent en poupe depuis quelques années, la valorisation du métier de Make Up Artist jadis impulsée par la Bold Academy va conduire les consommatrices à désirer des prestations à domicile. C’est lors de son départ en congé maternité à l’étranger qu’Ange Mbayen va réfléchir à un moyen pour sortir de cette impasse. La solution : le Beauty Hub. Lancée en 2021, le Beauty Hub est une passerelle entre le client, les produits et les services liés au secteur de la beauté. Cette plateforme permet de commander l’un ou l’autre depuis le confort de son sofa et de se faire livrer dans les minutes qui suivent. L’entrepreneuriat n’étant pas un fleuve tranquille, le site est indisponible depuis 6 mois et pour cause : « Plusieurs bugs sont survenus. Une application est un projet qui ne finit vraiment jamais totalement. Il faut l’entretenir. Et faute de trouver des développeurs compétents, j’ai choisi de faire une pause avec l’application depuis six mois déjà le temps de trouver une bonne équipe à mettre sur le coup. Actuellement, les travaux vont bon train, les derniers tests doivent être faits dans les semaines à venir et j’espère relancer sous peu ». En attendant, c’est avec un autre projet aussi original que le précédent qu’elle a charmé son public en décembre 2022.

The Boldies…
La mini-série The Boldies a séduit. « C’est le résultat de 8 années de dur labeur. Il faut se donner dans tout ce que l’on fait et bien le faire. J’ai cogné à 30 portes et 26 se sont ouvertes parce que les personnes qui étaient derrière elles savent que Bold c’est l’excellence. On fait de bonnes choses et donc ils peuvent prendre le risque de nous suivre dans le projet. La preuve c’est que nos partenaires et sponsors seront tous avec nous pour la prochaine saison » assure Ange Mbayen. Et pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. Bientôt, la série sera disponible à la télévision : « L’opportunité est vraiment venue à nous. Ils nous ont
contacté et à défaut d’acheter les droits, puisque c’est une chaîne très jeune, ils nous ont offert un planning média sur la chaine mère qui est Africa 24. Pour nous et même les actrices c’était inattendu puisqu’on pensait le projet uniquement pour le digital. C’était un projet interne qui allait peser grâce à la côte des actrices et là nous sommes au niveau panafricain grâce à Africa 24 Infinity« .

 

« Les Boldies c’est un peu le reflet de mes essentielles. Mes essentielles, c’est ma bande d’amies d’enfance. Je trouve qu’en Afrique les relations entre femmes ne sont pas toujours sincères. Dans la série, on voit certes des affinités plus fortes entres certaines, ce qui est toujours présent dans la vraie vie, mais le respect est mutuel et commun et toutes se soutiennent et sont présentes les unes pour les autres sans jamais tirer les unes sur les autres. Je voulais montrer ce côté de l’amitié, partager ces valeurs d’entraide et de respect. L’amitié pour moi c’est très important » nous confie Ange Mbayen. C’est un pari gagné pour celle qui souhaitait présenter ses produits autrement. « On nous reprochait de faire uniquement des campagnes photos avec les produits ce qui ne les rendait véritablement pas vivants. La vidéo était donc le meilleur moyen de faire vivre les produits BOLD et de communiquer différemment avec notre cible. Au-delà, il y a la destination Cameroun que je voulais vendre. Le Cameroun est un bon pays pour les vacances, mais le côté lifestyle ne ressort pas assez pour le monde extérieur. Il était donc question de présenter le lifestyle, le côté glamour et chic du Cameroun« .

Fort du succès de la première saison, la deuxième, prévue pour juin 2023 est déjà attendue par les Boldies à qui Ange promet de nouvelles aventures. « En exclusivité, je peux vous confier que nous vous réservons de nouveaux produits. Pas de maquillage cette fois. Mais nous espérons avec ces nouveautés, avoir davantage de Boldies converties« 

More from Nadia Ed
LES JEUX DE SOCIÉTÉS MADE IN AFRICA : Une industrie qui se développe entre modernité et nostalgie du passé.
L’Afrique est surtout connue pour sa joie de vivre. Côté ludique, elle...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *