GET IN THE RING ABIDJAN 2017 : Young Power remporte le combat

A l'image, le gagnant de Get In The Ring Abidjan 2017 : Samuel Sévi pour Young Power

« IF YOU CAN CHANGE YOUR WORLD, YOU CAN CHANGE THE WORLD ». C’est sur ces mots que Samuel Sévi, vainqueur de la 1ère édition du concours Get In The Ring Abidjan, a terminé son pitch lors de la finale, qui s’est déroulée le mercredi 15 Mars 2017 au Pavillon Latrille. Il avait 2 min pour convaincre le jury sur les raisons qui justifient sa participation à la finale Mondiale du concours de pitch à Singapour. Avec sa startup YOUNG POWER, Samuel Sévi invente le « Protège Tasse à Latex d’hévéa ». Cette sorte de couverture en plastique accrochée au-dessus du récipient qui recueille le liquide de l’hévéa saigné, est censée protéger le caoutchouc de l’eau de pluie, afin de garantir sa qualité.

 Comme une compétition de boxe, deux créateurs d’entreprises se retrouvent sur le ring, à l’appel de l’animateur et s’affrontent face à un jury d’investisseurs. Les candidats n’hésitent pas à faire quelques mouvements de boxe pour impressionner leurs adversaires. Malheureusement, les seules armes dont disposent les candidats sont leurs arguments pour défendre chaque projet d’entreprise en 5 rounds de 30 secondes.

  • 1er round : Il consiste à présenter son idée d’entreprise en essayant d’être le plus précis possible.
  • 2ème round : Chaque candidat présente l’équipe avec laquelle il développe son projet. Lors de cette phase, il est important pour eux de relever les qualités et les compétences de chaque membre de l’équipe.
  • 3ème round : C’est le moment d’énumérer leurs différentes réalisations. Exemple : Les prix, les financements obtenus, les distinctions, …
  • 4ème round : Pendant cette phase, chaque candidat est emmené à donner son business model. Il s’agit d’expliquer comment l’entreprise génère ses revenus.
  • 5ème round : Cette dernière étape consiste à détailler ses besoins en financement.

Le tandem She Leads Africa a pour ambition de booster les carrières féminines, notamment à travers du coaching et des concours de pitch

Passé l’étape des rounds, les candidats retenus pour les demi-finales ont 7min pour répondre aux questions du jury, sur tous les aspects de leurs projets. Enfin, il est demandé au finaliste de dire en 2min pourquoi devraient-ils être choisi pour représenter la Côte d’Ivoire à la finale internationale à Singapour.  Si Samuel Sévi a pu démontrer la maîtrise de son projet à travers ses différentes interventions, il a aussi fait montre d’une bonne gestion du stress, d’une belle diction, et de son désir d’être un leader pour la jeunesse africaine. Pour représenter dignement la Côte d’Ivoire, la startup gagnante sera coachée afin de pouvoir faire ses pitchs en anglais lors de la finale mondiale à Singapour.

 Get In The Ring est un concours international chapeauté par la Fondation Kauffman et qui a pour objectif de valoriser des startups prometteuses auprès d’investisseurs internationaux à travers un concept pour le moins original. C’est un concours organisé en Afrique par L’African Start-Ups Solutions & Partnership (ASSP), une association à but non lucratif réunissant de jeunes étudiants et diplômés africains soucieux du développement de leur continent.  L’ASSP se donne pour mission d’accompagner les start-ups dans leurs développements à travers, principalement, l’organisation d’événements, tel que Get In The Ring, permettant la mise en relation entre investisseurs, entités d’investissements et d’entrepreneurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *