DOSSIER : LES PROMOTEURS DE LA « DESTINATION AFRIQUE ».

En 2018, l’Afrique était le deuxième continent le plus visité derrière l’Asie avec 67 millions de touristes. La croissance s’est poursuivie en 2019 en générant 169 milliards de dollars soit 7% du PIB. Selon les chiffres de l’Union Africaine, le tourisme représente 1 emploi sur 7 soit près de 25 millions d’employés. Alors que l’activité était en plein essor, la pandémie de la Covid-19 a mis à mal les efforts déjà insuffisants des acteurs du secteur, ralentissant ainsi la montée de la fibre touristique en Afrique. Avec la majorité des sites interdits d’accès, les restrictions sanitaires et la fermeture des frontières, comment maintenir l’activité dans une stabilité déjà précaire ? Les africains sont par essence résilients, ingénieux et optimistes. Alors que les activités reprennent peu à peu, les africains ont appris de l’hécatombe sanitaire et économique de 2020 et ressentent le besoin de s’affirmer, de se valoriser et d’exister. Pendant quatre semaines, nous allons partager avec vous notre tour d’Afrique de ceux qui font visiter l’Afrique du Maghreb en Afrique du Sud, de l’Afrique de l’Ouest en l’Afrique de l’Est. Comment les promoteurs touristiques africains entrevoient l’activité à l’avenir ? Quels sont les difficultés qu’ils challengent au quotidien et sont-elles les mêmes dans les quatre coins du continent ? Quels sont les réels chiffres qui peuvent parler en la faveur du tourisme africain auprès des bailleurs de fonds ?  

Tourisme : Entre la jeunesse d’Afrique centrale et la sagesse d’Afrique de l’ouest

Tags from the story
, ,
More from Nadia Ed
TOURISMO CAMEROUN : FAIRE DU CAMEROUN LA PREMIÈRE DESTINATION AFRICAINE.
A 35 ans, Serge Patrick COLTARS a roulé sa bosse dans le...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

6 + = 13