L’ORPHELIN QUI VOULAIT CHANGER LE MONDE

Les miracles existent-ils ? Personne ne saurait vraiment le dire. Une chose est sûre, l’histoire de Christopher Ategeka pourrait bien mener tout athée à la conversion. Christopher devient orphelin à l’âge de 7 ans, après avoir perdu ses deux parents, qui succombent au virus du SIDA. Le jeune homme doit alors très rapidement prendre soin de ses 4 demi-frères (les parents de Christopher étaient séparés au moment de la tragédie, ndlr). Il faut dire qu’il n’a pas vraiment le choix, sa grand-mère étant sourde et muette, et son grand-père étant absent depuis de nombreuses années, il reste le seul à pouvoir assumer le rôle de chef de famille. Commencent alors des années de galère pour ce jeune garçon qui ne rêve que d’une chose : aller à l’école. Nourri par cette passion dévorante, et, il faut le dire, guidé par les bonnes étoiles, Christopher réussit, sans famille et sans argent, à être diplômé en ingénierie mécanique au sein de la University of California Berkeley. Il est aujourd’hui entrepreneur, inventeur et pilote à ses heures perdues. Un parcours qui force le respect.

DES DÉBUTS TRAGIQUES AU REVE AMÉRICAIN

Nous sommes en Ouganda, dans les années 90. Christopher, devenu orphelin, est baladé de villages en villages, et de familles en familles. Au passage, il perd d’autres membres de sa famille, dont un de ses demi-frères, qui succombe lui aussi au SIDA. Il se retrouve chez un oncle, qui l’oblige à jouer les épouvantails humains dans ses plantations. Christopher tient le coup, guidé par cette soif d’apprendre qui ne le lâchera jamais : il veut lui aussi, occuper les bancs d’une école !

Lire aussi : Un hôpital (utopique) Africain

L’occasion finira par se présenter en 1996, à l’âge de 12 ans. Sa grand-mère réussit à réunir assez d’argent pour l’envoyer à l’école pendant 2 ans. Christopher y excellera, et se fera remarquer par l’association Yes UGANDA, qui vient en aide aux orphelins en Ouganda. Après avoir abandonné l’école faute de moyens, Christopher retourne à la vie dans les plantations. Mais un membre de l’association, ayant entendu parler de lui, se met à sa recherche et fini par le retrouver.
L’histoire de Christopher devient alors un conte des temps modernes. Après avoir été repéré par l’association, il bénéficiera de la générosité d’un couple américain –Martha et Mickael Helms– qui se prend d’affection pour lui. Ils prendront en charge le reste de sa scolarité au Kenya, et lui proposeront de venir les rejoindre aux USA.
C’est ainsi que Christopher Ategeka débarque à l’aéroport de San Francisco le 16 Décembre 2006, où il rencontre pour la première fois, ses anges gardiens. Il intègre par la suite le Collège Communautaire de Laney, dans la ville d’Oakland, ville de résidence de sa nouvelle famille.

Lire la suite en page 15  de votre magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − = 11