AN AFRICAN CITY, LA SERIE QUI SÉDUIT LES COEURS

Des larmes ont coulé lorsque Sarah Jessica Parker et ses amies ont tourné leur dernier épisode de ‘Sex and the City’ en 2004. Toutefois, Nicole Amarteifio a redonné espoir aux fans  de la saga en créant ‘An African City‘, une web série qui met en avant 5 jeunes Ghanéennes belles, ambitieuses et modernes. Son désir de raconter l’Afrique, l’a amené à quitter les Etats-Unis et à retourner dans son pays, le Ghana. Comme les 5 personnages principaux d’An African City, Nicole est une returnee. Les returnees sont des Africains qui décident, pour diverses raisons, -amour, travail ou famille- de retourner dans leur pays d’origine. Issues d’une classe aisée et bien introduites socialement, Nana Yaa, Sade, Ngozi, Zainab et Makena mènent une vie de rêve à Accra, leur ville natale.

Le premier élément notable dans la série est la mode vestimentaire. En tant que personnages principaux, Nana Yaa et ses amies se présentent sur nos écrans, parées de vêtements qui vous donnent envie de mettre la main sur un de ces nombreux ensembles imprimés d’Ankara ou de Kente. Amarteifio a révélé sur la chaîne CNN que des designers ghanéens lui ont prêté des tenues durant la production. Son but à travers la série était aussi de promouvoir tous les créateurs africains: couturiers, musiciens, architectes d’intérieur et peintres. Elle l’a réussi au fil des épisodes.

Saluée comme la première véritable web série africaine, ‘An African City’ est composée de mini-épisodes de 15 minutes en moyenne. La durée réduite de ces épisodes est un changement bienvenu par rapport aux séries hollywoodiennes classiques auxquelles nous sommes habitués.

Lire la suite en page 42 de votre magazine 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *