Selly Raby Kane, l’étoile montante de la mode africaine

Depuis toujours, la mode a une place particulière dans la culture africaine. Elle y a une histoire, un sens, des valeurs traditionnelles, spirituelles et morales. Le style vestimentaire d’un peuple a toujours été une caractéristique qui permet de reconnaître son origine, sa classe sociale, parfois même ses croyances. La mode africaine représente donc une véritable identité, un héritage culturel qui traverse les générations et depuis quelques années, les frontières, grâce au WAX, entre autres. En effet, même si le tissu WAX n’est pas africain, il est depuis longtemps, le symbole de cette mode africaine qui séduit l’univers de la mode internationale.

Lire aussi : Les africaines à l’honneur pour les 170 ans de Vlisco

Extrait de la collection printemps-été 2010 « Wardrobe » de Juanjo Oliva

Le styliste Juanjo Oliva, avec sa collection « Wardrobe » printemps-été 2010, exclusivement faite en véritable wax est l’un des premiers grands noms de la mode à avoir mis à l’honneur ce tissu. Une tendance qui a su plaire, puisque d’autres marques comme Versace, se sont intéressées par la suite à cette belle étoffe aux motifs tendance.

Nicki Minaj portant une robe Versace en Wax

La vulgarisation de la mode africaine grâce aux grandes marques, aux médias et à Internet a permis à de nombreux jeunes talents de se lancer pour partager leur propre vision de cette mode aux multiples facettes. C’est le cas de Selly Raby Kane, l’étoile montante de la mode africaine, que tout destinait pourtant à un avenir totalement différent, bien loin des feux des projecteurs.

Lire aussi : Loza Maléombho, je souhaite aider les artisans à étendre leurs activités

Tout commence à Dakar, au Sénégal. Dès l’âge de 4 ans, la jeune Selly est déjà passionnée par toute forme d’expression de créativité : mode, art, et musique. Elle doit cette ouverture d’esprit à son père, grand mélomane,  avec qui elle fait ses premiers dessins. Selly dessine des personnages, des objets du quotidien, mais surtout des vêtements qui, déjà à l’époque, sont très peu communs. Une passion qui l’a amenée à rêver de devenir styliste plus tard.
En fin 2007, alors qu’elle vient d’être diplômée de MOD’Spé Paris en Management et Administration de Produit Mode et Habillement, Selly Raby Kane décide de se remettre au dessin, une décision qui va bouleverser sa vie.
En 2008, la belle commence une autre formation en Droit Privé et dessine en même temps. Sa passion est telle que sa formation est peu à peu délaissée au profit de ses dessins, qui se transforment petit à petit en collection. Sa toute première, elle la présente à Dakar la même année. Le succès sans controverse de cette collection est inattendu pour elle. Désormais, il lui faut choisir: redresser des entreprises en difficulté ou suivre cette voie incertaine qu’est la mode ?

Lire aussi : l’industrie de la mode, booster de l’économie africaine ?

La jeune femme définit 2009 comme l’année la plus décisive de sa carrière. Elle rentre dans son pays natal, le Sénégal, et commence par s’inscrire à différents concours de jeunes talents à Dakar. L’objectif pour elle ? Porter ses créations à des jugements d’experts ou simplement se faire connaître du public sénégalais. Elle y rencontre d’autres jeunes talents ayant la même vision qu’elle et avec qui elle forme le collectif « Les petites pierres ». Un collectif socio culturel ayant pour but d’aider les jeunes talents du Sénégal à exprimer leur créativité et les accompagner tout au long de leur parcours. Une belle façon de donner à son tour.

Selly Raby Kane n’a pas encore fini de faire parler d’elle dans l’industrie de la mode.  Avec la création de sa marque SRK en 2012, elle parvient à s’imposer au Sénégal où elle multiplie les défilés pour présenter chacune de ses collections. Comme personne, elle met les matières traditionnelles à l’honneur et habille très rapidement les plus grandes stars. En 2016, la chanteuse, actrice et femme d’affaires américaine Beyonce est aperçue dans les rues de New York portant un kimono et une jupe crayon de la collection printemps/hiver 2015 appelée « Dakar City Of Birds ». Cette apparition a été un véritable tremplin pour la marque SKR, et a permis de la faire connaître à New York.

Beyonce en SRK

Le 29 Novembre 2016, Tiwa Savage, chanteuse et actrice nigériane,

Tiwa Savage en SKR

accompagnée de son fils, Jamil, fait honneur à Selly Raby Kane en portant un kimono de la même collection.

Le Sénégal, avec la vie mouvementée qui l’anime au quotidien, ses habitants et tout ce qui le compose, est en grande partie la source d’inspiration de Selly Raby Kane. Ses collections séduisent, intriguent, font rêver, tant elles sont uniques, décalées, modernes,  parfois futuristes, et toujours avant-gardistes. SRK souhaite représenter une fusion de cultures diverses et variées avec des inspirations et influences à la fois  urbaine, afro et pop.  La marque mise aussi  sur la richesse et l’omniprésence des couleurs, devenues de véritables signatures pour chacune de ses collections. Principalement disponibles en ligne via son site internet, les collections de Selly Raby Kane vont  bientôt être accessibles dans le tout premier point de vente qui sera créé à Dakar courant 2017. Une nouvelle qui ravit ses fans qui sont déjà plus de 7000 à la suivre sur Instagram, 1470 sur Twitter ou encore plus de 6000 sur sa page Facebook officielle.

Lire aussi : De Baham à Milan, itinéraire d’un fashion designer 

Alien Cartoon, la dernière collection de Selly Raby Kane présentée en Mai 2014 à la vieille gare de Dakar a pour but de projeter Dakar dans le futur, plus précisément en 2024, pour imaginer ce que pourraient devenir la mode, l’art et la musique dans quelques années. Certaines de ses pièces phares sont aujourd’hui exposées dans des musées internationaux, au Danemark au Louisiana Museum, en Afrique du Sud au forum Design Indaba et à Berlin au Vitra Museum. Fantastique et alliant à la perfection mode, art et musique,  la collection laisse transparaître l’esprit libéré de la styliste.

Alien Cartoon by SKR

Alien Cartoon by SKR

Selly Raby Kane suscite aujourd’hui un bel engouement tant de la part des plus grands médias internationaux (WAD Magazine, VOGUE IT, ARTE, Okay Africa, Amina Magazine) que des investisseurs et partenaires influents comme le collectif Design Indaba. En effet, elle sera la Directrice Artistique de la conférence Design Indaba 2017 qui se tient à Cape Town chaque année depuis 1995. Cette conférence, qui a pour but de faire la promotion de la mode, de l’art et de la créativité, permet de rassembler les esprits les plus créatifs au monde afin de créer des échanges et des opportunités d’affaires. La conférence Design Indaba a été nommée « meilleure conférence de créativité au monde » au vu de la qualité exceptionnelle de son organisation et de chaque intervenant, toujours sélectionné avec le plus grand soin. Elle  se tiendra du 1er au 3 Mars cette année, un rendez-vous très attendu si on en croit les fils de discussions taggués #designindaba sur Twitter.
Quelle belle consécration pour cette jeune femme pleine de talent qui a eu le courage d’oser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *