SANDRINE LECOINTE « Je préfère les actes et les engagements, plutôt que payer pour un label »

Française et Malgache, Sandrine Lecointe a vécu 20 ans en Côte d’Ivoire, au Congo et au Gabon. Fille et petite-fille d’entrepreneur, c’est donc sans surprise qu’elle créé à l’âge de 25 ans la première structure d’éveil artistique pour enfants au Congo. De retour en France et après un bref passage dans le secteur de l’énergie en tant que salariée, Sandrine décide de revenir à ses premiers  amours entrepreneuriaux et lance en 2014 la marque Madagas’care Cosmétiques, inspirée des rituels traditionnels malgaches. Aujourd’hui « mompreneur » déterminée et passionnée, elle s’engage activement dans le développement durable.

Comment démarre l’aventure Madagas’care ?
A l’été 2014, alors que je rentrais à Madagascar pour célébrer le baptême de mon fils d’à peine un an, après avoir vécu une grossesse difficile et handicapante, je me suis fait masser par une femme qui fabriquait elle-même ses onguents et huiles. Je vivais depuis un an une interminable rééducation, et en quelques jours, j’ai tout de suite ressenti les bienfaits de ces méthodes naturelles. C’était presqu’une résurrection ! Cette femme m’a montré comment elle récoltait et transformait ses plantes et écorces, comment de façon traditionnelle et naturelle, elle créait des soins efficaces, sains et réparateurs, alors que depuis des mois, la médecine française n’avait pas pu me guérir. Pour moi, elle avait de l’or dans les mains ! Et de là l’idée a germé…
Je suis revenue de ce séjour avec cette envie et ce besoin d’utiliser des produits efficaces, sains, bénéfiques pour la peau comme pour la planète. J’ai commencé à me former, à faire des recherches en formulation cosmétique, des études de marché, etc. J’ai découvert le manque de transparence dans ce secteur, les menaces et les dangers présents dans les cosmétiques conventionnels. Comme je n’ai pas trouvé ma gamme de soins idéale, j’ai décidé de la créer. De mes voyages à Madagascar, je veux partager mes découvertes, et je veux pouvoir faire quelque chose en retour pour mon pays et pour la Nature. Ainsi est née Madagas’Care Cosmétiques, un condensé de savoir-faire ancestral et l’expertise cosmétique naturelle d’un laboratoire français.

En quoi est-ce que ta marque représente une nouvelle approche de la cosmétique ?
Notre différentiation vient de notre détermination à proposer des soins respectueux du corps et de la nature. Madagas’Care Cosmétiques, ce sont des formules généreuses en actifs végétaux, et des produits finis élaborés pour respecter la peau et l’environnement : 96 à 100% d’ingrédients d’origine naturels, choisis dans le respect de la charte Ecocert[1], des emballages recyclables et recyclés, encre végétale, colle sans solvants, packagings réutilisables, etc. Madagas’Care est aussi et surtout une marque engagée pour la reforestation de Madagascar ! Un produit acheté, c’est un arbre planté ! En 2 ans, nous avons planté plus de 1500 arbres et ce n’est pas fini – d’autres petits plants sont rentrés en pépinière.

Quel est ton engagement aujourd’hui ?
Mon engagement est de faire connaitre la biodiversité de mon île à travers une gamme de soins visage et corps exempts de produits issus de la synthèse potentiellement toxique pour l’homme et l’environnement. Faire en sorte que ceux qui utilisent nos produits, participent à préserver la richesse végétale que nous avons et qui est menacée aujourd’hui. Madagascar est une île à préserver et à valoriser ! Je veux que Madagas’Care laisse un héritage à nos enfants. Mon plus grand désir est que mon fils connaisse ce que j’ai connu en Afrique et à Madagascar (des forêts luxuriantes, des lémuriens, des baobabs, et tout le reste !) ! Et puis quoi de mieux que de se faire belle en prenant soin de la planète ?

[1] Premier organisme de certification à développer un référentiel pour les « Cosmétiques écologiques et biologiques »

 

Lire l’interview entière en page 40 de votre magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 1 =