MARINA MARÂ MARVILLE : « Beauty Color of Africa est le 1er événement professionnel grand public consacré aux cosmétiques à la beauté sur le continent »

Marina Marâ Marville

Abidjan accueillera en Février prochain la première édition du Salon Beauty Color of Africa, qui se veut être le plus gros événement dédié à la beauté et au bien-être en Afrique. Derrière ce joli projet, Marina Marâ Marville, 38 ans, Directrice du groupe de Communication Marâ & Associés. Discrètement et depuis plus de 12 ans, Marina Marâ Marville orchestre les plus grands salons dédiés aux publics afro-caribéens en France. Pionnière dans son domaine, elle est d’ailleurs l’une des fondatrices et co-propriétaires du fameux Salon Boucles d’Ebène à Paris. Nous avons voulu en savoir plus sur son nouveau bijou.

 Bonjour Marina. Vous avez une forte expertise dans le domaine de l’organisation événementielle, notamment dans l’organisation de salons et foires dédiés à la beauté multiculturelle. Pouvez-vous nous retracer votre carrière en quelques mots ?

Je m’investis au sein de la communauté afro-caribéenne depuis plus de 12 ans et j’ai commencé en créant et développant le salon Boucles d’ébène de 2004 à 2007. J’ai ensuite développé d’autres salons dont Afro Attitude en 2008 (Espace Charenton), le Marché de Noël Tropical en 2009 (Grande Halle de la Villette), Beauty Color en 2011 (Halle Freyssinet), Cosmeeting Color de 2012 à 2014 (Porte de Versailles), Beyond Color en 2013 (Porte de Versailles) ; J’ai dirigé Terre des Tropiques/Richesses du Monde de Foire de Paris en 2015 (Porte de Versailles) et mon dernier en date est Beauty Color Africa, qui aura lieu en Novembre 2016 (Palais des Congrès, Sofitel Hôtel Ivoire, Côte d’Ivoire).
J’ai eu la chance d’être souvent soutenue par des investisseurs importants ou par des groupes internationaux (Informa Beauty…) et de réunir plus de 300 000 visiteurs en plus de 10 ans.

Quel est l’objectif de Beauty Color of Africa?

capture-decran-2016-10-13-14-05-20

Par son format unique, Beauty Color Africa souhaite répondre au double objectif des marques. D’abord développer et renforcer leur réseau de vente, puis, multiplier leurs occasions de toucher de nouveaux publics et augmenter leur taux de pénétration auprès des consommateurs. Cet événement unique est une véritable plate-forme d’échanges, de réseautage et d’occasions d’affaires dans son concept. C’est également le rendez-vous de la découverte des nouvelles tendances et des innovations de la beauté, soins capillaires, soins de la peau, spa et bien-être. Bien plus qu’un salon, l’événement rassemblera sur 3000m2 une centaine de participants triés sur le volet dans le luxueux Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire, et offrira aux marques une opportunité unique de rencontrer deux publics : professionnel & consommateur final.
Trois jours pour attirer l’œil des acheteurs et des distributeurs locaux, élargir son réseau de vente en Afrique de l’Ouest et faire les bonnes rencontres. Mais aussi, un format exclusif avec un week-end ouvert au grand public : l’occasion pour les marques d’établir un lien direct avec les consommateurs, qui deviendront des “Consom’Acteurs” en les plongeant dans l’intimité de tous leurs produits. De plus, nous allons remettre des prix cette année avec les Beauty Color Africa Awards et la catégorie Mode sera dirigée par notre parrain Elie Kuame qui est le Directeur Artistique de l’ensemble des shows. Il orchestrera plusieurs temps forts dont un défilé haute couture et une Master Class Fashion.
Nous allons également organiser des rencontres d’affaires en partenariat avec Business France.
L’ensemble de notre univers est disponible sur notre site web et sur nos réseaux sociaux (Facebook, Twitter ou même notre E-mag sous Tumblr)

Alphadi et Elie Kuame (Parrain du Salon Beauty Color of Africa) lors du cocktail de lancement du salon à Paris

Alphadi et Elie Kuame (Parrain du Salon Beauty Color of Africa) lors du cocktail de lancement du salon à Paris

Il semblerait que Beauty Color Africa soit votre premier événement sur le continent. Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour explorer cette voie ? Quel a été le déclic finalement ?

En effet, pour la première fois, un événement professionnel consacré aux univers des cosmétiques et de la beauté ouvre ses portes au grand public sur le continent. Acheteurs et distributeurs d’un côté, passionnés de cosmétique & de beauté de l’autre…Et je suis heureuse d’en être l’instigatrice !
Vous savez qu’une carrière se construit dans le temps et monter un salon tel que Beauty Color Africa nécessite un savoir-faire et de véritables compétences. Il ne faut pas s’improviser dans un domaine qui n’est pas le sien !
Je pense qu’après avoir dirigé un budget et une organisation telle que celle de Foire de Paris, qui est la Foire N°1 en Europe, je me suis sentie prête pour me lancer dans ce nouveau challenge auquel j’aspirais depuis de nombreuses années.

Pourquoi la Côte d’Ivoire ? BCA sera t-il un RDV annuel ? Si oui sera t-il un événement itinérant ?

Abidjan, carrefour économique de l’Afrique de l’Ouest francophone avec ses 5 millions d’habitants et sa classe moyenne grandissante, est aujourd’hui incontournable dans le monde des cosmétiques et de la beauté en Afrique. De plus la Côte d’Ivoire avec ses nombreuses multinationales étrangères et ses nombreux points de distribution – du centre commercial à la boutique de luxe – bénéficie d’une longueur d’avance sur les autres pays francophones africains avec l’arrivée de la Fnac, de Carrefour, de la construction de plusieurs centres commerciaux et de la première franchise Beauty Success.
Beauty Color Africa est un événement annuel qui a pour objectif de se déplacer dans les principales capitales africaines.

Lire aussi : Le paradoxe Ivoirien, consommer à quel prix ?

Après 10 ans d’expérience dans le marketing de la beauté, quelles évolutions avez-vous pu observer sur le marché africain et quels sont nos challenges ?

 Après 10 ans d’expérience dans le marketing de la beauté, je peux constater que le consommateur africain est devenu très exigeant sur les produits qu’on lui propose.  Les consommateurs alternent souvent entre l’achat de marques locales et de marques internationales qui correspondent aux différents styles de vie, habitudes et pouvoir d’achat des populations locales.  Ce marché de la beauté en Afrique est principalement axé sur les produits capillaires et les soins du corps. Les soins du visage et le maquillage restent encore marginaux mais se développent rapidement (6% à 7% du marché chacun seulement).

Des gammes de produits cosmétique Made in Africa, naissent chaque année et offrent des équivalences de qualité aux autres marques internationales. En réponse, les grands groupes internationaux tels que L’Oréal ou Unilever multiplient des actions sur le terrain et développent des hubs continentaux (Côte d’Ivoire, Nigéria, Afrique du Sud…).

535066_964110896957320_6453786077435686947_nQuelles sont selon vous, les marques qui ont su le mieux pénétrer le marché africain ? Quelle est la recette de leur succès ?

 De nombreuses marques ont su pénétrer le marché africain, je pense à Dove, Inoya ou même True Colors Paris. C’est difficile de dire quelles sont celles qui ont su le faire mieux que les autres, par contre la recette du succès de celles citées sont les nombreuses animations sur le terrain et des communications respectueuses et régulières. En effet, il est important d’être proche du consommateur, de créer des campagnes visuelles où il se reconnaît et de lui rappeler qu’on l’aime et qu’il n’est pas juste une rente financière. L’adage qui dit qu’il faut savoir donner pour recevoir prend alors tout son sens !

 Lire aussi : Notchagang, noire et alors ?

5 raisons de visiter le salon Beauty Color of Africa en Novembre prochain ?

Rencontrer plus de 100 marques en seulement 3 jours
Explorer les nouvelles tendances
Participer à plus d’une quinzaine de conférences expertes, animation et Master Class
Trouver des revendeurs et des distributeurs
Lancer sa marque

Pour en savoir plus : http://www.beautycolorafrica.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *