Marie-Cécile ZINSOU : PRINCESSE DU DAHOMEY

Marie-Cécile Zinsou

Etrange comment le hasard opère ses choix. Et si elle ne s’était pas prénommée Marie-Cécile? Et si ce n’était pas un hasard?
« Aléa jacta est »! Le sort en est jeté, pour le bonheur de ses contemporains. En effet, l’onomastique prête aux « Marie » un caractère empreint de grande ténacité à l’effort, de volonté inflexible, de courage et de générosité véritable. Les « Cécile » auraient le sens de l’action et une grande intuition, bien que rêveuses. Le patronyme « Zinsou » est quant à lui synonyme d’excellence intellectuelle à l’africaine. La famille compte en son sein rien de moins qu’un ancien Président de la République du Bénin; un Cardinal ; un Premier Ministre du Bénin; des médecins; des professeurs et des ingénieurs; dont l’engagement panafricain a marqué au fer rouge des générations d’africains.

Conjugaison faite donc, Marie-Cécile Zinsou, Présidente de la Fondation Zinsou du Bénin, est née pour l’engagement philanthropique. D’ailleurs, elle n’a jamais conçu sa vie dans l’oisiveté: « En tant que citoyens on a des droits, mais aussi des devoirs. Le sens du devoir nous a été inculqué depuis l’enfance. » nous confie-t-elle. Dont acte.

Grande par la taille; 1.90m; et par les idées, la pétillante trentenaire vous entraîne au premier abord dans un tourbillon d’enthousiasme avec un esprit perspicace, et un ton énergique et amical. Toutes vos questions trouvent réponses. Quand tel ne peut être le cas, pas de faux-semblant ni de réponses cavalières pour meubler le temps.

Découvrez l’article complet en page 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *