LE RWANDA : UN EXEMPLE A SUIVRE

20 ans après le génocide qui a tué près d’un million de Tutsis et d’Hutu modérés et qui a eu lieu au Rwanda en 1994, Kigali se prépare à commémorer la mémoire des disparus. Contrairement à ce que certains médias veulent faire croire, les choses ont beaucoup changé au Rwanda.
 
        Nous sommes tous Rwandais: Dans les années 90, les cartes d’identité étaient estampillés Hutu ou Tutsi. Ces cartes permettaient aux génocidaires de l’époque de savoir qui tuer ou non. Aujourd’hui, il n’y a plus de distinction entre les hutu et les Tutsi sur les cartes d’identité. Ceci a notamment permis à tous les Rwandais d’être égaux lorsqu’il s’agit de chercher un emploi ou d’entamer des procédures administratives
 
          Les mariages mixtes ont repris: Avant la guerre civile Rwandaise, les mariages mixtes entre Tutsi et Hutu étaient très courants au Rwanda. Juste après le génocide, parler de mariages mixtes était inenvisageable. 20 ans après, les Hutu et les Tutsi se fréquentent, et les croisements se font de plus en plus fréquents.
 
          Les réformes gouvernementales: Les investissements étrangers sont passés de 8 à 83 millions en 5 ans (entre 2004 et 2009). Le secteur des services représentent plus de 50% du PIB du Rwanda. Les femmes représentent 63.75% au parlement et le Rwanda est le seul pays au monde où l’assemblée nationale est dominée par des femmes. Et enfin, les reformes dans le secteur de la santé ont permis de réduire la mortalité infantile de 65.3%  entre 2000 et 2011.
 
Même si 20 ans ne suffisent pas à effacer les blessures des survivants ou  à apaiser les cœurs des orphelins ; même si 20 ans après beaucoup se demandent encore pourquoi, les Rwandais ont le mérite de tout mettre en œuvre pour mieux vivre ensemble. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 14 = 21