LE CAMEROUN DANS MON ASSIETTE !

Miondonini est la marque de pâtes de Dorothy Binla Selamo. Des pâtes alimentaires 100% made in Cameroun faites à base de manioc («miondo » en douala). De la conception, à l’emballage, en passant par la récolte des matières premières, chaque étape du processus est réalisée sur le territoire Camerounais.

L’idée de ce produit a vu le jour suite aux émeutes de la faim qui se sont tenues en 2008 au Cameroun à cause de la flambée des produits importés. Depuis Dorothy a elle-même conçu une recette qui lui a permis de mettre sur pied sa start-up. Même si la production quotidienne est pour l’instant de 130 paquets par jour, cette jeune entrepreneure prévoit d’acquérir une unité de production plus grande dans le but de distribuer son produit au Cameroun entier et de l’exporter à l’international.

Une initiative qui a attiré l’attention d’une émission de télé « Bonjour Cameroun » et du cuisinier des Lions Indomptables, équipe nationale de football de son pays qui n’a pas hésité à commander près de 750 paquets pour la Coupe du monde de 2014. Mais depuis…plus rien.

Cette PME prouve une fois de plus que les esprits novateurs ne cessent de germer pour répondre à des problématiques locales.

Les croissances des pays africains reposant essentiellement sur l’extraction des matières premières, n’est actuellement pas soutenable, si on prend en considération les fluctuations de leurs prix sur le marché mondial. Afin de pérenniser ces taux de croissance, il est indispensable de favoriser le développement de PME qui ainsi répondront à une demande domestique. En effet, avec une population africaine qui pourrait atteindre 2 milliards d’ici 2050, ces entreprises pourraient constituer un moteur de croissance durable pour le continent, par le biais de création de richesses, biens de consommation, et d’emplois.

Même si elle réussit à avoir quatre salariés, Madame Binla Selamo, comme de nombreux entrepreneurs, rencontre encore énormément d’obstacles aujourd’hui : lourdeurs administratives et fiscales, coupures de courant récurrentes, infrastructures défectueuses,  accès à l’eau potable inexistant dans son atelier, et absence de soutiens financiers entre autres. Des freins pour le développement de son entreprise, et des problématiques qui nous rappellent une fois de plus qu’il est indispensable que les Etats Africains développent davantage des politiques facilitant l’entreprenariat et qui soutiennent des PME prometteuses comme cette dernière.

Vous pouvez retrouver le reportage complet extrait de l’émission « Réussite » :

 


Les pâtes « 100% camerounaises » des Lions… par Jeuneafriquetv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 81 = 87