LAURE GNAGBE BLEDOU DEVIENT LA NOUVELLE MODERATRICE DES INSPIR’TALKS

C’est officiel ! Un nouveau visage rejoindra prochainement la grande famille Inspire Afrika pour le plus grand plaisir des Inspir’Talks. La journaliste franco-ivoirienne, Laure Gnagbé Blédou devient la nouvelle présentatrice de ces rendez-vous au service de problématiques contemporaines africaines. Rencontre…

Inspire Afrika Magazine : Bonjour Laure, pour ceux qui ne te connaissent pas, qui es-tu?

Laure Blédou : Experte en communication multicanale, je monte la filiale Côte d’Ivoire d’un groupe international de presse jeunesse.  Franco-ivoirienne, trentenaire, je suis très active sur les réseaux sociaux notamment pour de la veille média, marketing et communication sur le continent africain et ailleurs. De la stratégie de contenu digital à la littérature en passant par l’actualité des médias, la valorisation de talents ou la conduite de changement, je partage articles, compte-rendu, analyse et points de vue sur mon compte twitter @laurebledou

I.A.M : Qu’est ce qui t’a motivé à présenter les Inspir’Talk?

L.B : J’énumérerai trois motivations principales. D’abord, le format de partage d’idées développé pour les Inspir’Talks : porté par des témoignages et échanges tout en étant basé sur des données et une préparation solide. Ensuite, la volonté de ces rencontres-débats de faire parler le continent africain, dans toute sa diversité, par les voix de ses habitants, ses diasporas, ses experts. Enfin, en précisant que j’exècre la flatterie, l’équipe. Aux commandes des Inspir’Talks et d’Inspire Afrika Magazine, j’ai découvert des femmes passionnées et investies qui ont de l’ambition et de l’exigence pour leurs projets.

I.A.M : Le prochain Inspir’Talk se déroulera le 23 Juin prochain au siège du MEDEF et portera sur les “repats”; toi-même tu en es une. Es-tu heureuse d’être rentrée en Côte d’Ivoire?

L.B : « Migrant de retour », « repat’(rié-e) », returnee… il existe différents termes, avec quelques nuances, pour qualifier des Africains, ou enfants d’Africains, qui sont « retournés » dans leur pays, celui de leurs parents ou un autre du continent. La démarche est souvent mûrement réfléchie. Cela ne signifie pas qu’une fois « calé », trouver sa place et son rythme soit toujours évident ! Pour ma part, je ne suis pas rentrée : je suis venue. Et j’en suis heureuse. Sacrément même !

I.A.M :D’après toi, pourquoi doit-on assister à l’Inspir’Talk ?

L.B : Assister à un Inpir’talk offre l’opportunité de bénéficier de partages d’expériences, d’acquérir des connaissances, d’affiner sa réflexion sur des sujets-clés ainsi que de rencontrer des personnes de tous horizons qui veulent « penser » le continent africain, en devenir acteur. Je brûle déjà d’impatience d’y apporter ma contribution.

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *