Katia BUMBA: LA QUEEN BEE

Crédit photo: huza.org

« Entre le papier et la vraie vie il y a un monde! » s’exclame soudain Katia Bumba au bout de 45min d’échange.
Fou rire général, ou plutôt énième fou rire complice entre les cinq protagonistes de l’entretien.
45 min plutôt – le 24 septembre à 19h00 – sous le ciel orageux de ce début d’automne parisien, c’est le regard pétillant, le sourire large et les bras grands ouverts qu’elle nous accueillait sur le palier de son appartement, malgré notre retard. C’est notre première rencontre. « Je vous attendais! » lance-t-elle sans rien perdre de sa bonne humeur, « nous devrons malheureusement nous dépêcher, car j’ai un RDV dans une heure et demie ». A peine nerveuse, détendue même, elle saisit lentement son téléphone et y chuchote quelques mots d’excuses pour le retard inévitable qu’elle accusera sur son prochain RDV. La pression a changé de camp, pour devenir nôtre…
Quotidien banal d’un entrepreneur sur qui le soleil ne se couche jamais, direz-vous avec raison. Mais la période est particulière. A quelques jours du début de la saison de la mode avec l’ouverture annuelle de la Fashion Week de Paris en octobre, chaque seconde compte pour la jeune créatrice. Ses journées déjà longues se sont rallongées. Difficile en effet de passer outre la pression lorsque le 03 octobre, la première collection de votre toute nouvelle marque – Kate Bee – doit être présentée en mondovision dans un établissement luxueux des Champs Elysées – l’Hôtel California – juste après le défilé « Elie SAAB ».
« Kate Bee » joue dans la cour des grands…

Lisez l’article complet en page 24 de votre magazine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *