HARVARD AU CAMEROUN

Ceci aurait tout d’une production hollywoodienne avec en toile de fond un panorama africain, mais il n’en est rien.

Le 21 mars prochain, l’Africa Caucus at Harvard Kennedy School s’invitera à Douala au Cameroun, pour un forum dans l’enceinte capitonnée du prestigieux Sawa Novotel. Au menu du forum « Youth As Solution », petits fours; cocktails exotiques à base de fruits locaux; et surtout, ateliers de discussions entre jeunes entrepreneurs et personnalités de la société civile camerounais, autour des enjeux et des prospectives sur les questions de développement économique et social du Cameroun et de l’Afrique.

Coutumière de ce type d’excursions, la délégation d’une poignée de personnes, sera menée par une figure de proue de l’afro-optimisme diasporique, le camerounais Jacques Jonathan Nyemb, accompagné de ses camarades John Kidenda du Kenya, Amandine Lobelle de Belgique et Claire Hassoun de la Tunisie.

La fabrique à leaders      

L’Africa Caucus at Harvard Kennedy School est l’un des 60 clubs que compte Harvard Kennedy School (HKS), l’école d’affaires publiques de l’Université Harvard. Ces associations reflètent la diversité sociologique du campus.

Membre de la Ivy League*, Harvard a acquis une solide réputation de « fabrique  à leaders ». Sept présidents américains, de nombreux décideurs mondiaux et des grands patrons de multinationales y ont fait leurs classes comme le président Barack Obama, la ministre des Finances du Nigéria Ngozi Okonjo-Iweala ou encore le ministre de l’énergie du Zimbabwé Elias Mudzuri.

L’Africa Caucus at Harvard Kennedy School » est fidèle à cette étiquette d’excellence. Il est un nid pour tous les Africains et sympathisants du campus, où le débat sur les perspectives du continent est attisé; la visibilité de l’Afrique à Harvard est entretenue; les liens avec les artisans sur le terrain sont noués et des actions concrètes menées. Le voyage au Cameroun entre dans ce dernier cadre.

Au titre de la représentativité de l’Afrique au sein de l’établissement, l’Africa Caucus multiplie au cours de l’année académique les évènements culturels et les conférences, dont le point culminant est l’African Development Conference. Des occasions que  ne boudent pas les sommités du monde africain comme Donald Kaberuka, Président de la Banque Africaine de Développement; Mossadeck Bally, PDG du Groupe Azalaï ou encore S.E Madame l’Ambassadrice Amina S. Ali, Représentante Permanente de l’Union Africaine aux Etats-Unis.

Imaginer la nouvelle Afrique

De telles rencontres en territoire camerounais sont suffisamment rares pour être notables. En effet, très peu de forums ont concentré une intelligentsia aussi diversifiée, composée de jeunes africains de la diaspora et leurs congénères du monde; des jeunes de la société civile locale avec ses leaders associatifs et ses jeunes entrepreneurs; ainsi que des représentants d’institutions établies et de grandes compagnies nationales.

Entre autres: Arthur Zang, Créateur du Cardiopad; Olivier Madiba, Fondateur de Kiro’o Games; Olivia Mukam-Wandji d’Harambe Cameroon, Hiram Iyodi, Président de Synergie de la Jeunesse Camerounaise (S.J.C) ou encore Jean P. Ketcha, ambassadeur d »Africa 2.0 partageront leurs visions de la Nouvelle Afrique au cours du forum « Youth As Solution ».

Les enjeux sont simples: l’Afrique est le continent de tous les espoirs avec 2.5 milliards d’habitants à l’horizon 2050, une population jeune à 60% et des perspectives de croissance qui dépasseront allègrement les 5.2% de moyenne qu’a connu l’Afrique subsaharienne en 2014.

D’où l’urgence d’anticiper les problématiques de ces évolutions continentales et d’envisager les pistes de solutions pour booster leur élan. Comment les femmes pourront impulser la nouvelle révolution du continent? Comment l’éducation, la culture et les médias consolideront cette impulsion? Et comment l’engagement civique et citoyen la canalisera-t-elle?

Premières conclusions le 21 mars 2015.  

Pour assister à cet évènement sur invitation, veuillez envoyer un mail à l’adresse youthassolution@inspireafrika.com

*Groupe de huit universités privées américaines, parmi les plus anciennes et les plus prestigieuses du pays.

 

                                                                                                                                                                                                                                    Louis Gilbert Bissek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *